POLYNELISE

Elise et les iles de la Polynésie

Rencontre avec “Mamie Pare” à RURUTU

Lever à 06:10. Douche, habillement et petit-déj

J’ai discuté avec un couple très sympathique et la dame m’a laissé ses coordonnées et m’a demandé les miennes car elle était très intéressée pour suivre sur mon blog mes aventures “d’aventurière” en Polynésie !

Aujourd’hui, je pars en randonnée avec Reti, le guide local de Rurutu. A 08:10, il vient me chercher en voiture à la Pension. Il y aura également, Alfred, son cousin

Nous nous sommes arrêtés sur la plage pour faire quelques photos

Puis, passage à la Mairie de Moerai, où trône dans la salle du Conseil, une copie du fameux Tiki A’a (l’ancêtre des dieux de Rurutu)

Nous sommes ensuite allés randonner au plateau de Tetuanui et au domaine Metuari’i

La randonnée était très agréable et bien ombragée. A 12:00, j’ai proposé à Reti et à Alfred de les inviter à déjeuner. Ils ont accepté avec un grand plaisir. Nous nous sommes arrêtés au snack où nous avons commandé une belle assiette de sashimis de thon. En attendant notre commande, Reti a aperçu sa grand-mère et sa tante. Il leur propose de venir se joindre à nous. Et là, je vois arriver une grand-mère impressionnante par l’aura qu’elle dégage. Elle est magnifique par la beauté de son visage et très belle par le choix sûr de ses vêtements, de son chapeau et de la fleur qu’elle a délicatement posée derrière son oreille droite. Elle parle un français parfait

En fait, la grand-mère de Reti est une figure emblématique de l’île de Rurutu. C’est “Mamie Pare” : de son vrai nom, Taaria Teinaore, dite Pare, elle est née le 11/10/1930 à Auti. Quatrième d’une famille de 12 enfants, elle a épousé Clet Walker de Tahiti. Elle travailla en tant qu’infirmière. Pare fonde en 1980 l’Amicale des artisans polynésiens Tamatea, puis l’association artisanale Tiare Poera. Elle participera, à partir de 1982, aux concours proposés par l’Académie Tahitienne où elle obtient à plusieurs reprises le titre de meilleur livre (cf. Mémoires d’avenir d’une île australe). En 1987, Pare rentre à Rurutu. Elle y crée l’Association artisanale et culturelle Taurama. Elle est élue en 1993 déléguée communale de Rurutu et elle préside le Centre Territorial d’Information des Femmes et des Familles, puis fonde l’Association Tau metua vaine. Membre du Conseil des Sages, le Toohitu, du Comité du Tourisme, de l’Association des forains, elle est une figure de l’île. En 1996, Pare est faite Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Et, je vous le confirme, elle est vraiment exceptionnelle. Ci-dessous photo que j’ai prise pendant le déjeuner (de gauche à droite : Alfred, Reti, Mamie Pare et une de ses filles)

Après le déjeuner, Reti me ramène à la Pension vers 13:30. Petit repos car la pluie commence à tomber !

A 15:30, promenade sur la plage en face de la Pension et contemplation de la mer. Retour à la Pension à 16:45. Repos jusqu’au dîner : salade de crudités, poulet frit, purée, taro et sorbet citron vert. J’ai encore trop mangé, je n’en peux plus ! Je ne sais pas combien de kilos j’ai pris depuis mon arrivée, mais je commence à sentir un gros bourrelet ! En plus, ce matin, tous les autres clients de la Pension sont partis et je suis donc la seule cliente pendant 3 jours, c’est moins sympa. Dodo tôt, à 20:30

Les commentaires sont fermés.